l'erreur de l'athéisme

Classé dans : articles très spirituels Mots clés : aucun

Critique de l'athéisme à travers la critique de la théorie de l'évolution et du Big-bang qui sont les bases scientifiques de l'athéisme. 

 

Avertissement. Certains passages de ce texte sont quand même assez scientifiques donc peut-être un peu compliqués à comprendre pour certains  

 

J’ai moi-même été athée jadis, avant d’analyser en profondeur la théorie de l’évolution. On ne peut bien sûr nier comme l’explique Darwin, que les espèces s’adaptent à l’environnement pour mieux résister aux difficultés de la vie, et donc qu’il existe une sélection naturelle, mais de là à croire que des nouveaux organes et de nouvelles espèces puissent apparaitre tous seuls par le fruit de mutations génétiques hasardeuses relève plus du conte de fée que d’une réalité scientifique. Ma remise en question de la théorie de date d’ une époque où, tout en faisant mes études de dentaire, j’étais aussi enseignant dans une école privée pour une matière proche de la biologie qui faisait des références à la théorie de l’évolution.  J’avais été recruté par cette école parce que tout d’abord j’étais un étudiant assez brillant (j’avais fini major des non redoublants au concours de première année de médecine), mais surtout parce que je codirigeais avec mon frère, un cours privé, qui avait développé un concept totalement original en France. Ce nouveau concept coutait environ dix fois moins cher que le seul autre cours privé qui existait depuis des années et surtout de l’aveu même des étudiants était plus efficace que ce dernier pour les préparer au concours de première année de médecine. Pour ralentir sa chute, le directeur du cours privé avait alors eu l’idée de m’embaucher en me payant royalement, ce que j’avais accepté tout en continuant néanmoins à m’occuper de notre cours privé. Je devais certainement être à l’époque, l’étudiant de l’Université de Nice qui gagnait le plus d’argent. Le paradoxe est qu’ensuite quand je découvris cette histoire de toxicité de dents dévitalisées, je devins alors probablement le dentiste qui gagnait le moins d’argent de ma région. J’en gagnais si peu d’ailleurs que je fus alors licencié pour cette raison du centre mutualiste dans lequel je travaillais à Cannes alors qu’avant d’avoir cette connaissance sur les dents dévitalisées, j’étais le dentiste qui gagnait le plus d’argent d’un autre centre de soin mutualiste. Lorsque j’essayais d’expliquer au directeur qu’effectivement mon chiffre d’affaire était un peu faible mais qu’en contre partie j’arrivais à guérir nombre de maladies en enlevant les dents dévitalisées, il me répondit que ça ne l’intéressait pas. J’ai toujours rencontré ce manque d’intérêt chez nombre de personnalités notamment du monde scientifique, médical et politique que j’ai essayé d’intéresser au sujet. La croyance que notre médecine moderne « scientifique » est la seule réponse valable aux maladies actuelles est très ancrée dans les esprits et notamment dans les esprits des notables. C’est particulièrement vrai pour la France où on consomme le plus de médicaments chimiques, et où le gouvernement a dernièrement fait passer une loi qui criminalise carrément ceux qui oserait remettre en question la médecine officielle. Cette loi constitue  une véritable déclaration de guerre aux médecines naturelles et aux naturopathes qui tiennent en général de tels discours à leurs patients. On ne peut nier que notre médecine moderne guérisse les malades certes mais le problème est qu’elle le fait par des poisons chimiques qui affaiblissent les organismes. Lorsque que les personnes sont suffisamment robustes pour les supporter et ne veulent pas changer leurs habitudes alimentaires, cette médecine chimique et ses vaccins, est somme toute la meilleure solution pour eux. Mais pour les moins robustes, ça peut poser de gros problèmes et même les tuer. Les médecines naturelles deviennent alors la seule solution et les attaquer comme le fait aujourd’hui notre gouvernement est totalement inconscient même si cette démarche s’inscrit somme toute dans la logique de la croyance darwinienne qui voit la vie comme un combat. 

 

Mais bon, on peut comprendre que nos chers médecins ne veulent pas entendre de discours qui les remettent en question, tout comme les dentistes refusent de voir les conséquences de leurs dévitalisations dentaires et combattent ceux qui oseraient informer du problème qui est donc très peu connu. C’est ainsi qu’apparaissent de plus en plus de personnes dévitalisées qui finiront leur vie grabataires avec des couches de plus en plus jeunes. Il serait donc temps de s’intéresser vraiment aux alternatives naturelles qui n’ont pas ces inconvénients tout en guérissant elles aussi les maladies, même les maladies graves, contrairement à ce que veulent faire croire certains et cette loi qui criminalise ceux qui oserait l’exprimer aux patients. Si le directeur de mon centre de soins mutualiste s’intéressait si peu à ma démarche alternative, c’était surtout que dans notre société actuelle  majoritairement athées, les considérations de rentabilité à court terme priment aujourd’hui sur toute autre considération et que couronner des dents dévitalisées rapporte bien plus d’argent que les extraire et de mettre ensuite des dentiers.

 

Après avoir acquis la conviction de l’absence de scientificité de la théorie de l’évolution darwinienne, je me suis penchée bien plus tard sur la théorie du Big-bang qui est le second grand pilier de l’athéisme et qui là aussi fait une part belle au hasard pour expliquer cette fois ci l’apparition de l’Univers. Là aussi, j’ai acquis aujourd’hui la conviction que cette théorie ne tient pas debout. La raison vient selon moi, de la grande erreur que fit la physique moderne, de rejeter le concept d’éther au début du vingtième siècle en le remplaçant par le concept du néant.  De plus en plus d’astrophysiciens expriment aujourd’hui douter de cette théorie du Big-bang, tout comme de plus en plus de biologiste avouent douter de la théorie de l’évolution darwinienne, même si on continue de présenter ces deux théories au grand public, à travers des reportages télévisuels notamment, comme des vérités scientifiques. Ces deux théories qui présentent la vie et l’Univers comme issus du néant et s’étant fait tous seuls par le fruit du hasard renforcent l’athéisme et excluent donc l’idée d’un Dieu qui n’est pas sans lien avec le concept d’extraterrestre et dont je précise la nature dans mon autre texte. L’athéisme est aujourd’hui la croyance majoritaire dans la société moderne  et encourage des comportements à court terme puisqu’on pense qu’après notre mort ce sera le néant. On pense donc que nous n’existerons plus et qu’il n’y aura donc pas de justice divine post mortem. Ne pas croire en l’enfer, au paradis  ou en la réincarnation est d’une certaine façon, un encouragement à de mauvais comportements et notamment à polluer notre planète avec la technologie nucléaire. Les déchets radioactifs issus des centrales nucléaires pourraient plus que tout rendre invivable notre planète et je ne parle même pas des bombes atomiques dont on reparle beaucoup au moment où j’écris ce texte à cause d’une Russie très imprégnée d’athéisme pendant un siècle, qui brandit la menace nucléaire.

L'athéisme, c'est à dire la croyance qu'il n'existe pas de Dieu donc d'intelligence supérieure créatrice, ni de monde spirituel invisible, est aujourd'hui la croyance majoritaire des français. Cette croyance est somme toute assez récente dans l'histoire de l'humanité. Elle est vraiment apparue au 19ième siècle avec la théorie de l'évolution de Charles Darwin qui expliqua que toute vie sur Terre est la conséquence de mutations  survenues par le fruit du hasard intimement liée à une sélection naturelle où les plus forts ont survécu face aux plus faibles. Elle est soutenue par de grands philosophes et des gens trés intelligents, je le reconnais, et même officiellement par notre science moderne. La théorie du Big-bang soutient aussi l'athéisme en faisant croire que l'Univers, lui aussi comme la vie, s'est organisé seul, sans l'intervention d'une quelconque intelligence supérieure. Nous allons voir dans cet article, que ces deux théories qui sont les piliers de l'athéisme, sont plus que discutables et donc que l'athéisme n'a pas de bases scientifiques solides comme le croient souvent les athés.

 

La théorie de l'évolution darwinienne croit que la sélection naturelle et le hasard de mutations génétiques aurait organisé progressivement toutes les formes de vie qui se seraient donc faites toutes seules. 

 

La complexité du fonctionnement de la mécanique génétique rend cette thèse plus qu'improbable avec notamment de l'ADN qui fonctionne comme un système de codage informatique quaternaire. Des enzymes fabriquent de l'ARN messager en lisant des brins d'ADN comme le ferait un lecteur informatique. Puis les bandes d'ARN messager sont lus par des Ribosomes qui assemblent les acides aminés en fonction  de ce qu'ils lisent par groupe de trois ARN, des codons. La cellule est une véritable petite usine régie par des machines commandées par un véritable système informatique. Et tout ça se serait fait par hasard. Quelle blague. De plus en plus de scientifiques n'y croient plus. Je me rappelle même d'un article d'un éminent mathématicien de l'académie des sciences,  le Professeur Shuztenberger, qui avait calculé que l'âge supposé de l'Univers de 13,5 milliards d'années, ne suffirait pas à expliquer toutes la diversité de la création, même si la théorie de l'évolution imagine que le temps peut l'expliquer. L'idée d'une succession de petites mutations modifiant les espèces ne peut expliquer non plus l'apparition d'organes complexes qui auraient nécessité la simultanéité de milliers de mutations, qui auraient dues toutes être dirigées dans le même sens de l'apparition d'un organe.  Elle n'explique pas non plus l'apparition mâle femelle à partir des bactéries asexuées. 

Retrouvez l'esprit mes amis athés. Croire en un Dieu créateur ne signifie pas croire dans toutes les bêtises enseignées par les religions, notamment sur la sexualité, mais croire qu'il existe une intelligence supérieure qui nous observe, nous aime et aimerait nous voir évoluer, ce qui implique de comprendre déjà la vérité sur l'origine de la vie sur Terre. J'ai moi même été athée jadis car mon environnement familial était fait de professeurs d'universités scientifiques. Ces universitaires représentent pour la population la voix de la science qui devrait être aussi celle de la vérité. Mais eux aussi sont plein d'orgueil et refusent de remettre en question leurs croyances. Ils sont bien heureux de l'existence de cette théorie darwinienne qui leur donne l'ascendant sur les religieux auprés de la population. Ils font en sorte de ne coopter au sein de leurs institutions, avant tout, que ceux qui ne les remettent pas trop en question et non pas ceux qui sont les meilleurs. C'est ainsi que la population s'imagine que la communauté universitaire est la crême intellectuelle de notre société Je l'ai bien vu pour l'université de chirurgie dentaire. J'étais rentré major primant en première année et avait été primé comme jamais dans mon université par un concours national à la fin de mes études. Mais le fait de m'intéresser au sujet tabou de la toxicité des dents dévitalisées, ne m'aurait jamais permis de rentrer dans le système universitaire. Pire même, il m'a conduit à être exclu de la profession, sans que jamais aucun universiraire ne me soutienne auprés du Conseil de l'Ordre. C'est pareil dans le domaine de la biologie. Ceux qui remettent en question la théorie de l'évolution ne montent jamais dans la hiérarchie universitaire, même si cette théorie est à l'évidence absurde. C'est ainsi que la population s'imagine que la science croit en cette théorie darwinienne absurde. 

 

 La métamorphose de la chenille en papillon me semble être le contre exemple le plus visible à cette théorie darwinienne qui imagine une apparition progressive des espèces par de petites mutations successives. Il existe dans les organismes évolués, les eucaryotes, des fonctions enzymatiques qui s'opposent aussi aux mutations. Lorsque des mutations se produisent, des mécanismes enzymatiques vont réparer les mutations. Si trop de mutations se produisent, les cellules immunitaires vont carrément détruire la cellule.  Ces fonctions contredisent donc cette théorie de l'évolution.

Des éléments vont par contre dans le sens de la théorie de la création. On sait manipuler les gènes pour fabriquer de nouvelles espéces. On a par exemple fabriqué une souris phosphorescente en y insérant un gène de méduse. On parle de chimère. On a donc créé une nouvelle espéce qui n'existait pas jusqu'à présent. Récemment en 2023 les chinois ont fait de même avec des singes fabriquant ainsi des singes phospohorescents. Ces expériences prouvent donc que la théorie de la création n'est pas absurde. Il n'est pas impossible que jadis, des scientifiques extraterrestres extrêmement en avance sur nous, aient pu implanter la vie sur Terre, soit en y apportant de chez eux, les différentes espèces, soit en les créant carrément. C'est assez probable quand on s'intéresse au sujet des Ovnis et aux récits de nos religions qui parlent de dieux venus du ciel.

 

 La théorie du Big-bang est elle aussi un pilier de l'athéisme en faisant croire que l'Univers est apparu et s'est organisé tout seul à la suite d'une explosion originelle. Elle contribue à détruire elle aussi l'idée d'un Dieu créateur.  La théorie du big-bang commence à vaciller, au sein même des astrophysiciens à cause de divers éléments et notamment des observations du téléescope James Web qui montre une organisation de l'Univers qui ressemble un peu à celle des neurones du cerveau, ce qui est ma foi, un peu incompatible avec l'idée d'une explosion qui aurait dispersé un peu n'importe comment, ce qui deviendra les étoiles de l'univers. Etoiles qui en plus sont organisées d'ailleurs en galaxies. Comment une explosion (le Big-bang) pourrait-elle aboutir à une organisation telle qu'on l'observe. 

 

Le premier élément, ce sont des observations récentes du super télescope James Webb qui permet d'observer des galaxies trés lointaines. Compte tenu de la vitesse de la lumière, ce qu'on voit est si vieux qu'on se rapproche en théorie des débuts de l'Univers. On devrait donc observer des galaxies toutes jeunes qui viennent juste de se former. Pour info, les caractéristiques de jeunesse des galaxies, c'est de posséder beaucoup d'oxygène. Mais voilà, problème, on voit parmi ces trés lointaines galaxies, aussi de trés vieilles galaxies, en contradiction donc avec le modèle standard du début de l'Univers, donc du Big-bang. Bref il y a un petit problème. Ce petit problème aurait été résolu soi-disant en multipliant par deux l'âge de l'Univers. Pendant des années les astrophysiciens nous ont expliqué en long en large et en travers que l'Univers avait 13, 8 milliards d'années comme si cet âge était le fruit de calculs mathématiques hautement sophistiqués. Les astrophysiciens  nous décrivaient même avec précision, ce qui se serait passé les premières minutes, et puis d'un coup, suite à une observation du telescope James Webb,  certains estiment qu'en fait l'Univers est deux fois plus vieux. On comprend avec cet exemple que l'astrophysique moderne est loin d'être une science exacte et qu'on ne peut croire avec certitude ce qu'elle raconte. Certains astrophysiciens ont l'honnêteté  de le reconnaître et  notamment pour la théorie du big-bang à cause de deux tensions, c'est à dire de deux divergences de calculs essentielles qui à elles seules font vaciller actuellement la théorie du big-bang. Nous ne parlerons dans cet article que d'une tension, la plus connue, la tension de Hubble. 

 

Le second élément qui met à mal la théorie du Big-bang est donc la tension de Hubble. Il s'agit d'une divergence de calcul sur la constante de Hubble qui permet de calculer la soi-disant vitesse d'éloignement des galaxies. Cette vitesse serait d'ailleurs proportionnelle à leur éloignement de la Terre, comme si nous étions le centre de l'Univers, ce qui ne peut être. L'astrophysique l'explique alors par une soi-disant dilatation de l'espace  ou plutôt de l'espace temps, un concept discutable, comme nous verrons plus tard. Mais si l'espace se dilatait, on devrait alors voir les galaxies gonfler comme des brioches alors qu'elles restent plates comme des soucoupes volantes. La tension de Hubble pose un tel problème que toute la théorie du Big-bang en est actuellement remise en question car elle repose surtout sur ce soi-disant éloignement des galaxies, qui repose lui même sur l'effet Doppler Fiso ou décalage spectral vers le rouge. Ce décalage spectral pourrait en fait n'être qu'une conséquence d'un freinage des rayons lumineux par l'éther. Seulement voilà, l'existence de l'éther (luminescent) est nié par nos scientifiques depuis le début du 20ième siècle, d'autant plus qu'une expérience (celle de Michelson et Morley), aurait soi-disant démontrée son inexistence. Il est trés difficile de démontrer que quelque chose dont on ne connaît pas vraiment la nature n'existe pas. Dans la science de la logique c'est même impossible. Eh bien l'astrophysique prétend pourtant avoir démontré que l'éther n'existait pas avec son expérience de Michelson et Morley. Cette experience utilise la révolution de la Terre autour du Soleil. Mais mes chers astrophysiciens, l'éther est une substance si dispersée, si peu dense, qu'on ne peut constater ses effets dans notre galaxie où l'effet Doppler Fiso est effectivement dominant. C'est ainsi qu'on peut effectivement observer dans notre galaxie,  des étoiles doubles tournant l'une autour de l'autre , avec un décalage spectral vers le bleue de l'étoile qui se rapproche et un décalage vers le rouge de celle sui s'eloigne de nous.  L'erreur de l'astrophysique est de penser que parce qu'on observe un décalage spectral vers le rouge des galaxies, celles ci s'éloignent de nous. Car en fait , c'est à ce niveau d'observation des autres galaxies et uniquement à ce niveau que l'éther à suffisamment d'épaisseur pour manifester son  influence. C'est bien pourquoi l'expérience de Michelson et Morley ne démontre rien du tout en fait si ce n'est que l'astrophysique s'entête dans son erreur de penser que cet éther dont parlent les enseignements religieux, vediques notamment, n'existe pas.

 

 L'éther et l'infini expliquerait pourtant trés bien. 

- la gravitation par la pression d'éther de l'Univers infini qui pousse la pomme contre la Terre qui y fait obstacle de l'autre côté.

-pourquoi l'electron, de nature mouvement ( qu'on dit de charge négative), ne tombe pas sur le noyau de nature immobile ( qu'on dit de charge positive) avec la gravitation, mais ricoche sur une atmosphère d'éther.  

- pourquoi les rayons lumineux nous parviennent des confins de l'Univers car toute onde a besoin d'un support pour se déplacer.

 - le rapport de proportionnalité entre la distance des galaxies et leur soit-disant vitesse d'éloignement.

 

Un autre élément va dans le sens de l'existence de l'éther, mais c'est encore un peu plus difficile à comprendre notamment pour les non scientifiques. Quand j'ai expliqué la gravitation avec l'éther, ça explique que les planètes font écran à la pression de l'éther, et cela d'autant plus qu'elles sont massives. L'éther est freiné par les planètes mais il pénètre quand même dans les planètes. Il ne peut toutefois pénétrer dans les particules atomiques, donc dans les nucléons, c'est à dire dans les protons et les neutrons. Car l'ether est en quelque sorte l'atmosphére des particules atomiques. Il est logique de penser que cet éther, écrase les nucléons, les uns contre les autres, pour assurer la cohésion du noyau de l'atome. C'est encore une expression de la gravitation bien sûr. Mais il est probable aussi que de l'éther soit capturé et comprimé entre les nucléons. Ce serait alors cet éther qui en se libérant lors de la fission atomique, provoquerait l'immense libération d'énergie quantifié par la fameuse formule E=mc2 qui associe une quantité d'énergie à une masse qui disparaît lors de la réaction. Mais d'où provient cette fameuse masse qui a disparu ? Aussi incroyable que cela puisse paraître, la physique actuelle n'a pas de réponse valable à cette question même si elle prétend le contraire en expliquant que les liaisons atomiques disparues lors de la fission nucléaire expliqueraient cette masse disparue. Mais ça ne tient pas debout et je me rappelle avoir eu une discussion sur ce sujet avec une professeur de physique d'université qui s'est énervée quand j'ai abordé ce point. J'avais mis le doigt sur une faille de sa science qui prétend bien sûr tout expliquer, sans prendre en compte l'éther. Et bien, cette fameuse masse disparue dans la réaction de fission, pourrait tout simplement être de l'éther qui était comprimé entre les nucléons. Voici donc encore un élément qui va dans le sens de l'existence de l'éther dont la négation par la physique moderne a servi la théorie du Big- bang qui elle même est un pilier de l'athéisme. Un pilier d'argile en fait qui pourrait bien se briser bientôt entrainant dans sa chute la théorie du Big-bang comme un collosse aux pieds d'argile. 

 

La communauté scientifique des astrophysiciens s'accroche encore un peu à cette théorie, qu'elle présente d'ailleurs comme un modèle ( c'est le stade au-dessus de théorie). Les raisons sont un peu les mêmes que pour la théorie de l'évolution des biologistes. Je peux comprendre qu'on se dise qu'il faille faire confiance en ces gens trés intelligents qui comprennent des tas d'équations complexes et moi aussi en fait, je leur faire confiance. J'ai confiance qu'un jour ils comprendront qu'ils se trompent et expliqueront au grand public que leur histoire d'un univers apparu du néant ne tient pas debout.  

 

Il existe pour moi, encore un autre élément qui va dans le sens de l'éther, mais celui là est quand même trés spéculatif.  L'éther pourrait amener un début d'explication aux propriétés stupéfiantes de la matière observées en physique quantique comme l'intrication quantique. Car il doit bien exister un élément qui permet de relier tout ce qui existe, en conservant l'information, si on veut que deux électrons soit intriqués. Et cet élément pourrait bien être l'éther dont on n'a pas fini de découvrir les propriétés stupéfiantes qui pourrait expliquer les mystères surprenants de la physique quantique comme l'intrication quantique. 

 

L'éther et l'infini pourrait d'ailleurs expliquer le mystère de l'énergie noire et de la masse noire qui manquent aux calculs des astrophysiciens et que l'on n'a pas encore decouvert.

 

Il existe d'ailleurs un autre élément qui va dans le sens de l'existence de l'infini. La théorie du Big-bang repose en effet sur un deuxième élément, en plus du décalage spectral, c'est le fond diffus cosmologique de l'Univers. Il proviendrait soit-disant de l'explosion originelle du Big-bang. Mais il pourrait trés bien s'expliquer aussi par l'infini. 

 

Les écrits religieux parlent d'éther et d'infini, notamment les écrits védiques et juifs. Seulement voilà,  les scientifiques furent jadis persécutés par les religieux. C'est ainsi qu'ils aiment bien faire croire aujourd'hui, que l'idée d'un Dieu créateur de la Vie et de l'Univers serait absurde. Et pour cela, ils doivent aussi nier ces deux concepts que sont l'éther et l'infini. Mais est-ce vraiment la vérité sur l'origine de la vie et de l'Univers ?

 

Personnellement je pense que la vérité est plutôt contenue dans mon projet spirituel dont l'adresse est indiquée à la fin de ce texte. 

 

L'astrophysique parle du concept d'espace temps comme si le temps était une dimension sur laquelle on peut se déplacer. Une expérience aurait démontré que le temps peut s'écouler à des vitesses différentes si on modifie la vitesse d'un objet. On a mis plusieurs horloges atomiques dans un satellite tournant autour de la terre. Les horloges ont alors montré une petite différence avec l'horloge atomique restée au sol. Cette expérience sert aujourd'hui de base au concept d'espace temps car elle aurait prouvé une différence d'écoulement du temps. Pour moi cette expérience prouve juste que les atomes (des horloges atomiques) vibrent différemment quand on modifie certaines conditions. Pour bien vous le faire comprendre, je vous propose une expérience du même genre. Prenez deux montres à balancier en métal et mettez en une dans un congélateur. Au bout d'une journée, on observera une petite différence car les propriétés du métal sont modifiées avec la température. Il serait absurde de dire que le congélateur est une machine à voyager dans le temps. Et bien, c'est en quelque sorte ce que prétend l'astrophysique actuelle à la suite de l'expérience des horloges atomiques. Seul existe l'instant présent dans tout l'Univers. On ne peut voyager dans le temps. 

 

Indépendamment de toutes les considérations scientifiques, la philosophie nous permet de comprendre le concept de l'infini par ce qu'on appelle en mathématique, une démonstration par l'absurde. Si on démontre que l'inverse d'une proposition est absurde, on démontre alors que notre proposition est vraie. 

Si l'Univers avait une limite dans l'espace, qu'y aurait-il un centimètre au delà de cette limite ? 

Autre question sur le temps. Si l'univers avait débuté un jour, qu'y aurait il eu une seconde avant ce jour ?

Ces deux questions étant absurdes signifie qu'il ne peut y avoir de limites à l'Univers, ni dans l'espace ni dans le temps, donc que l'Univers est infini et a toujours existé. Cqfd. 

 

Du temps de la Grèce antique, les grands philosophes étaient aussi en général les grands scientifiques de l'époque, car la science ne peut se passer de la philosophie pour découvrir la vérité. Ils croyaient aussi dans l'existence de dieux qui vivaient sur l'Olympe. Nous conservons encore aujourd'hui, le fruit de leurs découvertes. Aujourd'hui, nos scientifiques ont le nez dans le guidon de leurs équations, sans penser à la philosophie et encore moins à un Dieu auquel ils ne croient pas. Ils élaborent des théories toutes plus inutiles les unes que les autres, pour nous donner une explication de l'Univers qui serait apparu soit-disant du néant et qui exclu l'idée d'une création intelligente, en remplaçant Dieu par le hasard. Le problème est que croire qu'on vient du néant aujourd'hui, à l'époque du nucléaire, pourrait aboutir à nous faire y retourner, ou si vous préférez, conduire à notre anéantissement, comme je l'explique dans mon projet spirituel. 

 

Independamment de toutes considérations scientifiques ou même philosophiques, écoutez juste votre intuition face à la beauté de l'Univers. Comment le hasard et une explosion aurait il pu créer toute la magnificence de l'Univers. Le mot cosmos vient du grec et a d'ailleurs la même étymologie que cosmétique pour mieux nous faire comprendre à quel point notre univers est organisé harmonieusement et donc qu'il ne peut sûrement pas être le fruit d'une explosion. C'est pourtant ce que fait croire la théorie du Big-bang, issue d'une astrophysique sans spiritualité. Et on pourrait faire le même raisonnement pour la Vie concernant la théorie de l'évolution darwinienne.

 

 Cette astrophysique et cette biologie sans spiritualité font elle même partie d'une science sans spiritualité qui par exemple dépense des milliards pour envoyer dans l'espace un super telescope ( James Webb) qui ne voit somme toute que partout des amas de galaxies comme en voyait le précedent, le télescope Hubble mais juste plus car il y en a à l'infini . Ces scientifiques disent que ce telescope sert à rechercher de la vie dans l'Univers. Mais dans la nouvelle religion New-age, on reçoit de multiples enseignements d'extraterrestres ou d'être de lumière à travers des channels  et on n'a aucun doute sur le fait que l'Univers est plein de vie intelligente. Et cela sans même compter sur les millions de témoins d'Ovnis. Mais ces extraterrestres ne veulent volontairement pas donner de preuves de leur existence à ces scientifiques qui préfèrent dépenser leur énergie à les rechercher plutôt qu'aider leurs frères dans la misère.  Ils veulent voir si les humains font confiance dans les humains ( aux témoins d'Ovnis ou aux channels ) pour découvrir la vérité plutôt que de faire confiance à des instruments fussent-ils trés sophistiqués. Notre devoir sur Terre est de nous aimer les uns les autres avant tout. Les connaissances essentielles nous seront données à travers des personnes spirituelles comme celles que j'ai reçu par exemple avec la piqure de Silice, le ciment osseux ou les cristaux sans les dentiers ou d'autres techniques encore. Je n'ai rien cherché, j'ai juste trouvé en étant inspiré pour aider autrui. Et dernièrement j'ai été inspiré d'une solution pour rendre les implants moins toxiques.  J'en parlerai plus tard lorsque ce projet sera plus abouti. 

 

Une science spirituelle utiiserait plutôt ces milliards dépensés dans ce fameux télescope James Webb pour sortir des milliards d'africains de la misère par exemple ou pour faire en sorte que tout le monde ait un toît sur la tête et mange à sa faim. Mais la science des athés se fiche des miséreux car quel intérét d'aimer son prochain se dit- elle ? Mieux vaut chercher à comprendre l'Univers dans une logique égoïste que favorise l'athéisme. 

 

Aujourd'hui on dépense des sommes considérables dans divers projets absurdes, comme celui du télescope James Webb alors que cet argent donc cette energie pourrait servir à sortir l'humanité de la misère. Je pense par exemple à toute cette recherche médicales de nouveaux médicaments qui coûtent une fortune alors que tout cela sera toujours moins efficace que ce dont on dispose déjà en médecine naturelle et en hygiénisme. Des thérapies que le Conseil de l'Ordre des médecins pense toujours plus à persécuter en France dans une logique de détruire la concurrence. 

 

On a aussi dépensé inutilement des sommes importantes pour des centres de déradicalisation d'extrémistes musulmans avec un discours d'athé ou pour essayer d'imposer la démocratie en Afghanistan par exemple,  alors que mon projet spirituel qui je coute rien est la solution à ces problèmes liés à l'islamisme.

 

La dévitalisation dentaire est bien sûr aussi une expression d'une médecine sans spiritualité. Comment ne pas être interpellé sur le fait d'introduire de la mort dans le corps. Mais cela ne pose pas de problème à nos dentistes modernes sans spiritualité qui croient bien faire en dévitalisant des dents.  Comment s'etonner ensuite d'avoir une civilisation de malades ruinée en plus par les dépenses médicales. 

 

Mais on ne peut comprendre tout cela sans une approche spirituelle qui est incompatible avec l'athéisme qu'il est donc essentiel d'identifier comme une erreur essentielle.

 

Il est donc essentiel  de comprendre l'erreur de ces deux théories de l'évolution et du Big- bang car elles constituent les bases idéologiques de l'athéisme, en faisant croire que la vie et l'Univers sont issus du hasard et non d'une création intelligente. C'est l'objectif de ce texte.

 

 Il n'est vraiment pas anodin de comprendre cette vérité ou de se tromper, comme vous le comprendrez en découvrant mon projet spirituel qui prétend d'ailleurs donner une explication logique à ce qu'est Dieu . Je vous encourage donc à le lire et à vraiment méditer sur la question et même si vous ne croyez pas en Dieu, à le prier pour lui demander de vous éclairer sur le sujet, dans une forme de démarche d'ouverture d'esprit, pourrait-on dire. Vous verrez bien ce qu'il se passe. La véritable ouverture d'esprit est d'accepter, au moins pour un temps, de reconsidérer nos croyances et d'accepter qu'on s'est peut-être trompé.  

 

Et si malgré tout vous persistez dans votre athéisme, je vous suggère de vous intéresser au mouvement New Âge,  aux médiums et aux chamans  qui inter-agissent avec le monde spirituel, et aussi aux Crop Circles, ces dessins qui apparaissent du jour au lendemain dans des champs de céréales, avec des tiges de céréales qui sont plicaturés de telle sorte de provoquer des irisations de la lumiére, ce que notre technologie actuelle ne saurait faire. Ces Crop circles sont un clin d'œil de nos créateurs extraterrestres, pour éveiller notre curiosité et nous faire comprendre que nous ne sommes pas seuls. Nos créateurs ne peuvent toutefois nous donner plus de preuves de leur existence qu'ils ne l'ont déjà fait comme avec les crop circles ou les apparitions d'Ovnis ou les miracles ou les apparitions christiques ou maritales dont notre histoire, notamment religieuse, est jonchée. Car une preuve telle que le voudraient nos scientifiques, nuirait en fait au processus d'évolution des êtres humains, qui doivent comprendre la vérité par la logique et le bon sens. Et ce processus d'évolution est nécessaire à la métamorphose lumineuse qui fera un jour de nous, des dieux.  Nous n'aurons donc pas de preuve absolue de l'existence de Dieu. J'ai de la peine pour mes amis athés car je comprends leur angoisse du néant quand s'approche la mort ou leur immense tristesse lorsqu'ils perdent un proche qu'ils pensent ensuite ne plus exister. Le néant est effectivement angoissant et les athés aiment bien expliquer qu'on a inventé Dieu à cause de cette angoisse associée au néant, sous entendu qu'on est bien loin de la vérité athée que soutient même la science.   J'ai moi même été jadis athée jadis avec un beau père grand scientifique, agnostique anticlérical tout comme ma mère.   Un jour, je me suis dit que toutes ces histoires de Dieu que racontent les religions et notamment tout un peuple, le peuple juif, ne pouvaient quand même pas être que du n'importe quoi. Je me suis dit qu'être athé reviendrait à vraiment ne pas faire confiance en.l'humanité.  Cette phrase philosophique m'a beaucoup aidée: 

 " celui qui fait confiance en l'être humain se trompe moins que celui qui ne lui fait pas confiance". Je me suis dit aussi que penser que toute cette vie et cet Univers  se seraient faits tous seuls est l'idée la plus absurde qui puisse y avoir même si certaines petsonnes trés intelligentes y croient. Et je me suis fait confiance pour comprendre par moi même comme je l'ai fait ensuite pour de nombreux sujets notamment dans le domaine médical, tout en écoutant aussi les avis des autres, notamment ceux qui guérissent différemment, avec plus de naturel et moins de chimie notamment. Un peu comme moi aujourd'hui en enlevant des dents dévitalisées que la dentisterie officielle considère comme de bonnes dents. Car les faits constituent un élément essentiel pour exercer ce discernement qui manque à beaucoup aujourd'hui, je trouve, et qui fait que nos contemporains vont si mal aujourd'hui. Ces contemporains feraient bien de prier un peu plus Dieu pour lui demander de l'aide pour comprendre la vérité. Mais encore faut il croire en Dieu pour pouvoir agir de la sorte. Seulement voilà, nous  n'aurons pas de preuve absolue de l'existence de Dieu et d'une certaine façon, l'Islam qui est d'inspiration satanique est là pour nous contraindre à comprendre l'erreur de l'athéisme, si nous voulons éviter une guerre civile avec les musulmans. C'est ce que j'explique d'ailleurs dans mon projet spirituel à l'adresse suivante:

  

Écrire un commentaire