planning-otherworldly

Dr Bruno DARMON

critique de notre médecine

Rédigé par Dr Bruno Darmon Aucun commentaire
Classé dans : articles très spirituels Mots clés : aucun

Analyse critique de notre médecine moderne.

 

Aujourd'hui la plupart des bien pensants, des médias, des politiciens, des médecins etc.. considèrent que la première réponse à la maladie, est la prise de médicaments et pour être plus précis , la prise de médicaments chimiques. Ils pensent aussi que la première mesure de prévention des maladies est la vaccination.  Il est important de savoir qu'il existe tout un courant alternatif, hygiéniste, naturopathique et de médecines douces, extrêmement minoritaire dans la société, auquel j'appartiens, qui pense que prendre des médicaments chimiques est bien au contraire la dernière chose à faire en cas de maladies et que la vaccination est un terrible empoisonnement des organismes. La première raison est l'observation de la vitalité terriblement affaiblie aprés les vaccinations et les prises de médicaments chimiques , ce que ceux qui vaccinent et prescrivent drs médicaments refusent d'admettre. C'est un grave manque de vision holistique,  c'est à dire que certes les médicaments chimiques suppriment des maladies et les vaccins empêchent certaines maladies d'apparaitre mais la dévitalisation des organismes qu'ils produisent par ailleurs fait apparaitre d'autres maladies graves faisant que le bilan est en fait globalement négatif.  

 

Le fonctionnement de la plupart des médicaments chimiques qu'on prend pour les maladies du début de la vie (antalgiques,  anti-inflammatoires, anti-allergiques, anti-pyrétiques) agissent en inhibant donc en bloquant les fonctions de défense de l'organisme pour supprimer des symptômes qui sont des mécanismes de défense de l'organisme. Ce sont donc des poisons. De vrais médiicaments auraient supprimé les symptômes sans bloquer chimiquement ces mécanismes de défense mais en rétablissant de bonnes conditions faisant que les mécanismes de défense auraient disparu d'eux mêmes. Les agents pathogènes auraient alors vraiment disparu de l'organisme. Mais avec des poisons comme médicaments,  les agents pathogènes pénètrent plus profondément dans l'organisme, causant ce qu'on appelle des effets secondaires qui sont les précurseurs de maladies toujours plus graves. Ce faisant on pourrait aussi qualifier nos médicaments poisons de drogues. 

 

Nos médicaments chimiques pourraient donc être considérés pour la plupart comme des drogues et non des médicaments. Les drogues sont des substances qui procurent momentanément un bien être mais qui en réalité empoisonnent en profondeur l'organisme. Les drogues donnent l'illusion de guérir mais provoquent l'apparition de maladies plus graves et dévitalisent l'organisme. C'est exactement ce que sont tous les médicaments anti ceci ou anti cela tels les antalgiques, les anti-inflammatoires, les anti allergiques et nombre de médicaments qui pour soigner bloquent les manifestations de l'organisme qui produisent des symptômes. Symptômes dont l'objectif est en général de désintoxiquer l'organisme et d'empêcher les poisons d'y pénétrer plus profondément. C'est ainsi que les drogues qu'on croit être des médicaments fabriquent toutes les maladies graves qu'on voit aujourd'hui lorsque les poisons ont atteints les profondeurs de l'organisme, tels Alezheimer, Parkinson, sclérose en plaque, polyarthrite etc.   et le cancer bien sûr qui ne cesse de toucher de plus en.plus de monde sans qu'on en comprenne les raisons.  La raison principale est ce que je viens d'exprimer sachant que la pratique médicale qui de toutes est la pire pour faire croire qu'elle soigne alors qu'en fait elle empoisonne, est la dévitalisation dentaire qui introduit dans l'organisme un organe mort, la dent dévitalisée. 

 

Le problème avec les drogues est qu'il faut toujours en prendre plus pour qu'elles soient efficaces ou en prendre d'autres plus sophistiquées. Dans le monde des drogués on dit qu'on passe aux drogues dures. Dans celui de la médecine, ce sont les nouvelles molécules issues de la recherche médicale. Utiliser des drogues finit toujours mal car au bout d'un moment le cœur lâche et on meurt prématurément.  Dans le monde des drogués on parle d'overdose. Dans le monde médical on parle de soins palliatifs et de sédation profonde. On y utilise d'ailleurs des molécules assez proches des drogues dures, des opiacés notamment, pour supprimer les douleurs atroces que l'organisme génère bien souvent pour tenter de s'autoguérir. Car la douleur est bien sûr un mécanisme d'autoguérison, le plus désagréable de tous certes en comparaison à d'autres comme la fiévre, l'inflammation ou l'allergie par exemple. Il existe toutefois une technique pour transformer la douleur en lancement  qui marche assez bien. Demandez moi de vous l'enseigner à l'occasion.  La médecine n'a évidemment jamais compris le rôle thérapeutique de la douleur, puisque un de ses grands progrès, selon elle, est la découverte de molécules qui empêchent le corps de pouvoir l'exprimer, les antalgiques. Je dirais en étant un peu extrême, je le reconnais, que la seule vraie différence entre le monde des drogués est celui des médecins actuels est que les premiers sont hors la loi même si en géneral les drogués ne nuisent qu'à eux mêmes,  tandis que les seconds, qui ne sont pas hors la loi mais sont en plus sponsorisés par le sécurité sociale, font tout leur possible pour que ceux qui tentent de véritablement guérir les patients (les acteurs des médecines naturelles ) soient empêchés de le faire au titre de l'exercice illégal de la médecine ou à travers des interdictions d'exercer prononcées par les Conseil de l'Ordres. Tant qu'on ne comprendra pas ce qui vient d'être exprimé ici, nous courrons à la perte de notre civilisation qui est déjà bien en train de devenir une civilisation de malades et de grabataires précoces. 

 

Le pays connaît actuellement des pénuries de médicaments bien que les industries du médicament disent en fournir chaque année toujours plus. La première raison de cette pénurie  est que la consommation de médicaments chimiques ne cesse d'augmenter dans des proportions considérables . La France étant en plus le pays au Monde oû on en consomme le plus est particulièrement concernée.  La seule question à laquelle me semble penser la majorité de la population et des institutions face à la pénurie de médicament est de savoir comment en produire plus pour que la population n'en manque pas.  Personne ne semble vraiment se poser la question de savoir pourquoi les français consomment autant de médicaments chimiques. Personne ne semble encore moins voir les français comme des drogués qui vont chercher leurs doses de plus en.plus importantes chez leurs dealers autorisés que sont les pharmaccies. C'est pourtant la réalité qui arrive lorsqu'on se drogue. On prend des doses et des drogues toujours plus fortes tandis que sa vitalité diminue. C'est exactement ce vivent aujourd'hui des millions de français qui font confiance en leur médecin., leur pharmaccien et leur dentiste. Nous sommes devenus un pays de drogués qui paradoxalement  pensent avoir la meilleure médecine du Monde et adopter une attitude scientifique face à tous ces charlatans des médecines naturelles et des sectes dangereuses qui eux ne sont pas scientifiques. Tout cela me ferait rire si ce n'était pas si grave, si je ne constatais la déchéance de tant de personnes devenant des grabataires précoces pour avoir fait confiance en cette idéologie diabolique de prendre des médicaments chimiques plutôt que de s'interesser aux causes des maladies et aux traitements naturels. 

 

 Le corps médical refuse bien sûr d'admettre le lien entre ses prescriptions et les vaccins et l'apparitipn des maladies graves et de cette dévitalisation et traite ceux qui remettent en question ces soi disant acquis de la science, d'obscurantistes rétrogrades.  C'est assez humain certes, tout comme les dentistes qui refusent d'admettre la toxicité des dents dévitalisées sur le reste de l'organisme. C'est ainsi que la population qui croit cette science médicale manquant de vision holistique, est de plus en plus dévitalisée et malade. 

 

Le courant médical minoritaire qui tient ce discours n'a quasiment jamais droit à la parole et est discrédité dans les médias qui le considérent comme non scientifique ou charlatanesque. Certains médecins qui ont osé tenir ce discours ont même parfois éte assassinés ( surtout aux Etats Unis). Les naturopathes sont même parfois mis sur le ban des accusés dans les tribunaux dés qu'un patient ayant souscrit à cette idéologie plus naturelle décéde, tandis que personne n'embête bien sûr les prescripteurs de médicaments chimiques, même si leurs patients décédent eux aussi, aprés les traitements chimiques. Ce sujet est probablement un des plus graves problème actuels de notre société bien que les médias ne l'abordent jamais. 

 

Même s'ils utilisent aussi parfois, des molécules qu'on retrouve aussi dans les plantes médicinales, les industries pharmacologiques, chimiques, ont reproduit et concentré dans chaque médicament, une molécule considérée comme le principe actif en éliminant tout le reste de la plante, comme si ce reste n'avait aucun intérêt. Grosse erreur car ce reste est justement là pour éviter les effets secondaires et l'apparition de nouvelles maladies graves. La plante médicinale possède deux aspects, pourrait-on dire: un aspect Yang qui est le fameux principe actif pour la pharmacologie et un aspect Yin qui pour la pharmacologie n'a pas d'intérêt et est donc éliminé. C'est là sa grave erreur.  Séparer ces deux aspects de la plante médicinale revient à séparer ce que Dieu a uni, ce qui est une loi biblique qui bien sûr n'intéresse plus grand monde dans notre société d'athés où on ne sait plus quoi faire des malades. Ces derniers seraient bien inspirés de commencer à réfléchir sur ce qui vient d'être écrit et la suite de ce texte, s'ils veulent espérer vraiment guérir un jour et donc retrouver une vitalité qu'ils ne manqueront pas de perdre avec l'utilisation de médicaments chimiques.

 

L'empoisonnement des organismes par notre médecine moderne n'est pas indépendant d'une science sans spiritualité qui s'est développée au 20 ième siécle avec la théorie darwinienne que la science moderne a adoptée comme explication à l'origine de la vie. C'est ainsi que la science a rejeté tous les enseignements qui provenaient des religions, comme la prière et certains enseignements de la Bible fort intéressants . L'un d'eux exprime par exemple de soigner le mal par le bien et non par des poisons. Une médecine imprégnée de spiritualité aurait donc refusé d'utiliser des poisons ou des techniques empoisonnantes, voire même de faire du mal aux animaux ou pire encore d'introduire la mort dans le corps vivant comme on le fait avec la dent dévitalisée. Une médecine spirituelle aurait pu comprendre l'intérét de toutes les expressions de la vie tels les micro-organismes, les bactéries et virus qui ont leur rôle à jouer pour nettoyer l'organisme et même les cellules cancéreuses qui sont des cellules programmées génétiquement par l'organisme. 

 

L'empoisonnement de notre medecine moderne commence avant même la naissance avec ses échographies d'ultra-sons qui font bouillir l'eau par le phénomène de cavitation, abimant ainsi les yeux des foetus. L'enfant aura ensuite souvent besoin de lunettes comme c'est le cas aujourd'hui. Les petits enfants ont aujourd'hui souvent des problémes orthodontiques ( les dents tordues), ce qu'on ne voyait pas jadis. Ils  pourraient bien être atteints  d'une maladie génétique résultant  d'une information "os de machoire malade" qui nuit à la croissance des os des machoires avec comme première conséquence, un encombrement dentaire précoce. Les dents dévitalisées des parents pourraient bien en être la premiére cause. Lorsque les mamans possèdent des dents dévitalisées, le bébé sera aussi empoisonné pendant toute la grossesse dans le ventre de sa mère par les toxines des dents dévitalisées de la mère. Elle risque alors de produire un autiste d'autant plus qu'elle prendra des médicaments chimiques. Puis ça continue par la péridurale car l'anesthésie est un poison et l'accouchement horizontal qui ne permet pas l'aide de la pesanteur lors de l'accouchement. On tire alors parfois sur la tête du bébé ce qui est loin d'être anodin.  Puis ça continue avec le lait maternisé plein de poisons  que conseillent les médecins au prétexte que le lait de vache manquerait de certains éléments. C'est probablemrnt la première cause des bronchiolites notamment.  Il vaudrait mieux donner du lait frais, voire cru, demi écrémé et bio si possible.  Les dentistes conseillent les dentifrices fluorés qui affectent les fonctions subtiles du cerveau notamment la glande pituitaire. Se laver les dents à l'eau trés froide est pourtant bien mieux pour éviter les caries mais il faut aussi éviter de consommer du sucre blanc pour éviter les caries comme les travaux du suisse le  Dr Beghin l'ont bien montré. Mais évidemment ça n'intéresse pas nos institutions médicales dans leur logique despiritualisée car il n'y a rien à prescrire sur l'ordonnance qui se vendrait en pharmaccie. Les médecins en conseillant de manger viande et poisson pour l'apport de protéines animales, en contradiction avec les Védas ( les enseignement religieux indiens )  favorisent ainsi des crànes trop étroits donc des machoires trop étroites qui n'auront plus la place pour les dents de sagesse, ce qui pose de multiples problèmes ensuite.  Puis ça continue avec les vaxxins ( faute d'orthographe volontaire) dont nous sommes en France les champions du Monde avec la consommation de médicaments chimiques et la quantité de dents dévitalisées par habitant.  Les vaxxins qui sont sensés stimuler le système immunitaire sont bien sûr des poisons donc sont déjà en contradiction avec le Bible qui demande de soigner le mal par le bien. Ils évitent certes peut-être les maladies pour lesquelles on vaxxine, et encore ça reste à prouver, mais le manque de vision holistique de notre médecine ne lui permet pas de voir tout le mal qu'ils font par ailleurs. Ils dévitalisent gravement les organismes  pouvant fabriquer eux aussi des autistes, qui sont aujourd'hui de plus en plus nombreux. Les derniers vaxxins pour la Covid 19 se sont surpassés en toxicité. On ne compte plus les morts de maladies graves apparus peu aprés cette vaccination d'un nouveau type à l'ARN messager que certains comparent à une véritable arme biologique. J'ai d'ailleurs mis au point un traitement assez efficace pour contrer un peu la dévitalisation consécutive à ce vaxxin poison comme le montre le témoignage qu'on peut consulter à ce lien :

https://www.facebook.com/groups/316942629912965/permalink/534953754778517/

 

J'ai d'ailleurs trouvé aussi un traitement trés efficace et naturel pour le Covid. Je ne l'ai expérimenté que sur trois personnes dont une qui commençait à avoir une oppression respiratoire. Une heure aprés le traitement elle respirait mieux. En deux jours de traitement elle a guéri.  Voici le traitement : 

 

https://www.facebook.com/groups/316942629912965/permalink/462011632072730/

 A l'heure  où j'écris ces lignes se prépare une grande campagne de vaccination sur le papilloma virus pour les adolescents. C'est terrible. Puis arrivent en général les médicaments anti ceci ou anti cela ( anti-douleur, anti-inflammatoire, anti pyrétique, anti-allergique, anti-depresseur ) pour soi-nier les petites maladies, sans s'intéresser généralement aux causes des maladies. Leur mode de fonctionnement est de bloquer la production d'enzymes de l'organisme donc de bloquer des fonctions naturelles. Ils donnent l'illusion de la guérison en supprimant les symptômes, mais permettent en fait aux poisons et germes de pénétrer plus profondément dans l'organisme, en bloquant nos fonctions de défense que sont la douleur, l'inflammation, la fièvre, l'allergie ou les larmes consécutifs à la dépression. Quant-aux antibiotiques, n'oublions pas qu'ils sont les descendants des moisissures, de redoutables poisons.  Ils sauvent certes des vies face aux maladies infectieuses, quand on ne sait rien faire d'autre. Ils sont néanmoins de terribles poisons pour tout l'organisme , notamment pour le foie et les reins comme c'est souvent indiqué d'ailleurs dans le Vidal , la Bible des médicaments chimiques pour les médecins allopathes. Il existe toujours d'autres solutions face aux infections, en renforçant le terrain ( repos, jeûn, purge, bains chauds ou sauna, bains de siège froids etc... ) ou en utilisant des produits naturels comme l'argile en cataplasme ou usage interne,  certaines plantes antiinfectieuse  comme par exemple l'origan, le thym ou le neem ou même des huiles essentielles. Tout ça n'est bien sûr même pas cité dans le Vidal qui a une évidente politique commerciale depuis toujours en ayant supprimé régulièrement les médicaments un peu naturels au profit de nouveaux bien plus chimiques et onéreux. Cette logique commerciale est elle aussi le résultat d'une pensée  éloignee de la spiritualité  Pour les infections on peut même drainer chirurgicalement les abscès si besoin en dernier recours plutôt que de prendre des antibiotiques. 

Cette démarche médicale d'utiliser des poisons produit des maladies toujours plus graves qui sont en train de véritablement détruire aujourd'hui notre civilisation. Parmi ces maladies graves, on trouve le cancer.  Dans sa logique darwinienne, notre médecine moderne voit alors cette maladie comme un ennemi à abattre et administre encore une fois des poisons chimiques ou radioactifs pour détruire les cellules cancéreuses qui sont des cellules de l'organisme ne l'oublions pas. Notre médecine actuelle fait tout son possible pour discrediter les démarches alternatives qui fonctionnent pourtant. Je pense par exemple aux traitements d' Hulda Clark que les autorités médicales notamment américaines ont toujours tout fait pour discréditer. Il existe toutefois en Suisse, des centres de soin qui appliquent ses méthodes.  Pour l'anecdote, cette biologiste canadienne refusait de soigner les patients cancéreux s'ils refusaient de faire extraire leurs dents dévitalisées. C'est dire l'importance de ce problème  pour le cancer, ce dont quasiment aucun cancérologue français ne parle pourtant. Il faut dire que dans leur logique despiritualisée, ils n'ont aucun intérêt financier à en parler, juste des problèmes à attendre avec leur collègues dentistes qui deviennent généralement hystériques quand on suggère qu'ils pourraient bien être la première cause de nos cancers, en dévitalisant les dents de leurs patients. Le cancer n'est en réalité que le processus immunitaire ultime de l'organisme qu'il faudrait aider plutôt que combattre. Les cellules cancéreuses disparaissent alors d'elles mêmes. Il faut généralement commencer par nettoyer l'organisme, notamment des dents dévitalisées. Elles sont la cerise sur le gâteau de cette médecine des poisons, ou plutôt, la cerise putride sur le gâteau empoisonné pour être plus exact. Un gâteau qui enrichit bien certains tout en fabriquant toujours plus de malades et en ruinant la société.

 

La dévitalisation dentaire est tout à fait dans une logique d'une médecine despiritualisée qui ne voit pas oû est le problème d'introduire de la mort sans le vivant. La Bible ne parle pas de dents dévitalisées certes mais explique de ne pas mélanger les morts et les vivants, ce que ne faisaient pas les égyptiens qui momifiaient leurs morts et gardaient les sarcophages chez eux. Les sarcophages devaient être de véritables usines à putréfaction.  C'est ce qui expliquerait le déclin de leur civilisation qu'un Pharaon Akhenaton à tenté de corriger.  Mais les égyptiens ne l'ont pas compris et sont revenus à leur ancienne religion d'inspiration satanique, qui leur faisait croire que de momifier les morts leur assurerait l'éternité. Quelques temps plus tard un immense séisme détruisit tous leurs temples, comme l'ont compris aujourd'hui nos archéologues sans en comprendre le sens, car ils croient encore au hasard dans leur logique athée.

 

La population aurait pu prendre conscience du danger de la médecine chimique si elle avait compris qu'une cause importante des millions de morts de la grippe espagnole du début du 20iéme était l'aspirine qui faisait tomber la fièvre. Ce fut le premier médicament chimique moderne. Cette grippe arrivait juste aprés la première guerre mondiale qui avait bien stressé les gens en plus de la haine de l'ennemi . Ce stress et cette haine avaient généré des poisons donc des dégats dans les organismes qu'un virus tentait de réparer une fois fini la guerre, lorsque les gens se détendent enfin. Il aurait suffit de se reposer, de prendre des tisanes piur aider l'organisme à se nettoyer et de laisser la fiévre faire son travail de nettoyage et régénération. Mais voilà, on a donné le nouveau médicament issu de la science moderne qui a bloqué la fièvre et le mal de tête  Alors, il y a eu des complications respiratoires et les patients mourraient en s'étouffant. Et bien sûr on a accusé le virus. Plus récemment, le Paracetamol (Doliprane, Efferalgan etc...) a probablement plus tué que le virus de la Covid 19. Inutile d'espérer que la médecine le reconnaisse. C'est comme avec la dentisterie et les dents dévitalisées, une histoire d'orgueil.

Il y a eu dans l'histoire moderne deux grandes grêves de médecins en Californie et en Israël, où seules les vraies urgences étaient assurées. On a observé une diminution de la mortalité.

 

Il n'y a  bien sûr pas que la médecine moderne qui nous empoisonne aujourd'hui. L'alimentation, les chemtrails,  la 4G ou pire la 5G, qui donnent l'illusion d'être des progrés de la science ne sont pas sans importance. Si je ne devais donner que quelques conseils alimentaires,  je vous dirai d'éviter ce qui contient du sucre raffiné ou des édulcorants de synthèse, le chocolat ( la première drogue des enfants) et le café,  d'éviter les cadavres d'animaux ( viande et poisson)  et d'éviter les fritures, surtout celles faites dans des casseroles sans revêtement, comme on fait classiquement les frites dans les cuves en inox. Intoxication aux métaux lourds garanti. Et aussi d'eviter de manger la nuit comme conseille de le faire, un mois lunaire, le Ramadan, aux musulmans, histoire de leur détruire la santé. 

 

 Il est essentiel de comprendre que la médecine actuelle contribue principalement à produire la civilisation de malades et de grabataires précoces que nous devenons progressivement. Elle ne comprend pas que les petites maladies sont en fait des solutions de desintoxications de l'organisme. Les symptômes de fièvres, douleur, allergie  inflammation sont en fait des processus immunitaires visant à se débarasser de poisons et restaurer l'organisme. Et ce qu'on appelle des agents infectieux ont aussi un rôle dans ce processus de désintoxication et de restauration de l'organisme. Même les petites bébétes comme dans la gâle par exemple, ont aussi leur rôle thérapeutique. Elles provoquent la sensation de se gratter, ce qui est en fait une forme d'autotraitement, comme me l'expliquait jadis mon professeur d'acupuncture. Les démangeaisons sont des solutions d'autoguerison.  Se gratter est une façon de se faire de l'acupuncture. Se gratter stimule la vascularisation de zones en rapport avec les organes malades, ce qui permet petit à petit de les réparer. Il serait même possible ainsi de soigner de petites maladies génétiques.  Les agents de la gâle ne se mettent d'ailleurs pas n'importe où mais face aux organes malades  ou sur les points d'acupuncture qu'on devrait stimuler pour guérir telle ou telle affection. C'est vrai aussi des moustiques qui piquent en général, je l'ai remarqué, sur les points d'acupuncture, qui auraient dûs être piqués. Parfois leur action est rendue encore plus efficace par un virus comme ce fut le cas avec le Chikungunia en donnant de grosses fièvres. On fut étonné à l'époque où ce virus est apparu que l'île de la Réunion était touchée par ces fortes fièvres de Chikungunia, alors que Madagascar juste à côté, avec les mêmes moustiques porteur du même virus, ne provoquaient pas de fièvres.  La raison est qu'à la Réunion, département français, on a beaucoup de dents dévitalisées. Les gens avaient besoin de ces fortes fiévres pour se débarasser des poisons dus à leurs dents dévitalisées. Le Chikungunia a donc probablement évité des cancers à la Réunion. Les petites fiévres ne doivent surtout pas être combattues avec de la chimie comme tous les petits symptômes en général.

 

 C'est même vrai pour les petits cancers. En discutant récemment avec un médecin, il me disait qu'après un certain âge, si on cherche bien, on trouve toujours un cancer quelque part. Souvent on entend que un tel ou une telle, est mort du cancer. Mais bien souvent, il est mort du traitement de son cancer en réalité, plus que du cancer lui même, qu'il aurait pu garder encore des années. Je ne nie pas que le cancer tue souvent certes car le cancer engendre une trés forte dépense d'énergie pour se débarasser de cellules mortes, que le système immunitaire classique n'arrive pas à éliminer. Je dis juste que bien souvent aujourd'hui, le traitement de notre médecine moderne est pire que le mal et tue plus que le cancer lui même. J'ai entendu des cancerologues avouer qu'au début, la chimio augmentait la mortalité. Dans leur esprit imprégné de la philosophie de médecine des poisons, cela signifie que ceux qui ne survivent pas à ce poison de la chimio seraient morts peu de temps aprés de toutes façons, alors que la chimio sauve les autres. Dans ma philosophie, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Si tant est qu'on agit dans le bon sens, on peut beaucoup prolonger la vie de cas qu'on aurait pu penser à l'article de la mort. Je l'ai parfois constaté, ce n'est pas juste théorique. La question essentielle à se poser est donc, comment bien faire ? Personnellement je pense, comme le dit d'ailleurs la Bible, qu'il faut soigner le mal par le bien  et non le mal par le mal comme on le fait aujourd'hui en allopathie mais aussi en homéopathie d'ailleurs et comme on le fait particulièrement en cancérologie avec la chimio et les rayons qui sont de la radioactivité ne l'oublions pas 

 

J'imagine que les invasions de poux qu'on a parfois dans les écoles permettent, en se grattant la tête, de débarasser le cerveau des métaux lourds consécutifs aux vaxxins. Les petites bébétes, sont une expression de la vie, création de Dieu, et tout ce qui existe à un sens qui va dans le sens de la vie, de sa protection, d'une vitalité qui manque aujourd'hui à de plus en plus de personnes qui ont fait confiance en la chimie pour se soigner, sans comprendre le sens de petites maladies et se retrouvent ensuite avec de grandes maladies ou un épuisement généralisé.

 

 Évidemment les démangeaisons  sont désagréables. Mais si on replace ce désagrément dans une vision globale, en comprenant qu'il permet de guérir une affection encore plus grave, alors ma foi, mieux vaut accepter un certain temps ce désagrément en utilisant par exemple des huiles essentielles sur les zones affectées. Elles soigneront les organes, en plus de se débarasser des petites bebêtes.  Même les virus et bactéries, ont aussi cette fonction thérapeutique lors des infections. Évidemment il ne faut pas non plus que ces virus et  bactéries prennent trop d'importance car le patient peut alors décéder de sa crise de désintoxication. Trop de fiévre peut tuer bien sûr. Il faut alors aider l'organisme à faire baisser la fiévre, avec par exemple de chlorure de magnésium qui apporte ce magnesium qui manque beaucoup dans l'alimentation suite aux engrais chimiques. La potasse des engrais qui ameliore les rendements donc la rentabilité, provoque un déficit en magnésium des cultures. Et ne parlons même pas des pesticides pour tuer les insectes qui sont des poisons qui se retrouvent dans l'assiette.  Ils fabriquent des sols morts qui ne peuvent produire ensuite que sous perfusion d'engrais chimiques, ce qui promet de sacrées famines dans l'avenir si on ne réagit pas vite aujourd'hui. 

 

 Il est essentiel de comprendre qu'il faut renforcer le terrain plutôt que de focaliser contre la lutte contre ceci ou cela dans la logique darwinienne de vouloir tuer. C'est le terrain affaibli qui permet aux germes qu'on identifie ensuite comme pathogénes de se développer alors qu'ils ont peut être un rôle therapeutique parfois. Je veux bien admettre que certains agents infectieux soient dangereux et  causent en grande partie des maladies mais je crois qu'on confond souvent le "à cause de" avec le "avec le " c'est à dire que nombre de maladies infectieuses ne sont pas à cause des bactéries mais avec des bactéries ou des virus qui se sont développés sur un terrain affaibli et qui, au contraire de chercher à tuer le patient, cherchent plutôt au contraire à le débarasser de ses poisons.  

 

L'exemple de l'obligation de porter le masque qu'ont imposé les autorités lors de la pandémie de Covid 19, est un bon exemple de la façon dont la médecine actuelle néglige aujourd'hui l'importance du terrain. Il était obligatoire de porter ce masque, même en extérieur, créant ainsi une asphyxie chronique des organismes, au prétexte de faire barrière au virus. Seul le virus comptait, quitte à asphyxier les gens. Cet exemple est bien significatif de la façon de penser de cette médecine moderne qui oublie totalement le concept de terrain.

 

Pour renforcer le terrain,  on doit en général commencer par nettoyer l'organisme, en corrigant l'alimentation et l'hygiène de vie en général, ce qui comprend aussi de se débarrasser de ses dents  dévitalisees bien sûr. Tout ca n'est pas que théoriques. J'ai deja vu disparaitre de graves hepatites B et même des cancers par la simple extraction de dents dévitalisées. Ma page facebook contient d'ailleurs un témoignage de guérison d'un cancer de cette façon.  Renforcer le terrain et n'utiliser que des produits naturels pour lutter contre l'excés d'agents infectieux, est ce que font les médecines naturelles, qu'il serait donc bien préférable d'utiliser. Seulement voilà, la majorité de la population n'a pas conscience de tout cela, d'autant plus que la rapidité d'action de la chimie médicale donne l'illusion de la guérison et possède un côté bien pratique, en plus d'être remboursée. La population continue alors à s'empoisonner, en pensant se soigner. Ça favorise l'apparition de maladies graves, comme le cancer.

 

Les cellules cancéreuses sont des cellules particulières prévues par l'organisme donc programmées génétiquement, qui apparaissent quand l'organisme en a besoin. Quand on croit en Dieu, comment imaginer une création qui aurait prévu des cellules de l'organisme, qui sont nuisibles à l'organisme qui les fabrique lui même. C'est un non sens issue de la pensée athée. Alors bien sûr, la chimio et la radiothérapie qui tuent les cellules cancéreuses guérissent aussi des patients et sauvent des vies. Mais dans quel état sont alors ceux qui sont guéris de cette façon ? Ils deviennent en général des grabataires précoces indemnisés à vie en longue maladie. Les traitements naturels du cancer ne fabriquent eux pas de grabataires précoces. Et tout ça n'est encore pas juste théorique même si l'industrie trés lucrative du cancer veut faire croire qu'hormi ses traitement, point de salut. Il existe notamment en Allemagne et Suisse allemande, des cliniques qui soignent ainsi le cancer.  

 

Introduire la mort dans le corps avec la devitalisation dentaire, soigner le mal par le mal, vouloir tuer les cellules cancéreuses, les germes et bébêtes en tous genres avec des poisons, vouloir prévenir les maladies par des poisons vaxxins, sont les signes d'une médecine qui s'est éloignée de la spiritualité et qui affaiblit les organismes.

 

Ce texte a surtout pour objectif de vous faire prendre conscience du danger de notre médecine actuelle. Cela ne signifie pas qu'il ne faut pas se soigner lorsqu'on est malade. Ñeanmoins avant de se soigner il est intéressant de réfléchir au concept de l'hormèse qui renforcera parfois suffisamment le terrain pour éviter d'utiliser des thérapeutiques à proprement parlé.  J'en parle un peu au texte suivant!:

 

https://www.facebook.com/groups/316942629912965/permalink/537967434477149/

 

L'hormèse ne suffit pas toujours certes. Il faudra aussi s'interesser à l'alimentation et aux médecines douces.

 

Ne pas comprendre l'importance de ce qui vient d'être exprimé, contribue au déclin de notre société. Le grand projet spirituel intitulé  'ma solution  à l'islamisme et au nucléaire" qu'on trouvera sur ce site  pourrait peut être retourner la situation. 

 

 

Écrire un commentaire

Fil RSS des commentaires de cet article